Premier match de Ligue A en dehors du Hainaut pour nos « Pink Ladies », jouant en blanc pour l’occasion des matches « away ».

C’est vers le Limbourg et As (à l’extrême limite des Pays-Bas) que la troupe Tchalou dépose ses bagages pour affronter le Ladies Volley Limburg. Nouvelle phalange  issue, cette saison, de la fusion de Datovoc Tongeren et Jaraco As.

 Déplacement compliqué sur papier pour les nôtres. Tant le néo-club limbourgeois – qui s’appuie sur un mix des deux anciens noyaux de Ligue A – reste  la seule formation invaincue de la Ligue (après avoir affronté Beveren-Kieldrecht et Gent, excusez du peu) et est un prétendant avoué du Top 4 final et les play-offs.

Pourtant on croit farouchement aux chances et en la bonne forme de nos Hennuyères ; elles qui, dispensées des ¼ de finale de la Coupe, ont pu mettre à profit un WE de Toussaint au repos.

La partie débute, et à ce moment personne ne se doute que le premier échange sera déjà un révélateur de la soirée toute entière !  Une réception de qualité de notre ligne arrière, une attaque de haut vol… mais en face, une défense tenant quasi du miracle, une touche à la limite des tribunes, un renvoi… et une erreur de Tchalou sur la relance. Un point à zéro.

Voilà déjà (quasi) le résumé de la rencontre sur cet unique side-out !

Le reste de la soirée verra les « Tchalou’s girls » courir sans cesse après le score, du moins tout au long des 2 sets initiaux.  Les « Noires » locales resserrant leur jeu et reprenant leur inexorable avance dès que les « Blanches » se (re)voulaient (par à coups) insistantes et à un semblant de portée de vue au marquoir.

L’ultime set et ses premiers instants sourirent néanmoins un peu plus aux joueuses de Ugo, soutenues par leurs plus fidèles supporters aux tambours (7-2).   Mais contestant une décision arbitrale – pourtant prise à propos – les locales limbourgeoises se sentirent titillées, courroucées et, avec cette piqûre de rappel, reprirent alors leur domination d’avant, avec plus encore d’abnégation, de conviction et de sévérité.

En face, les Pink Ladies ne purent relever la tête et s’avouèrent (ndlr : sans doute un peu trop vite) vaincues, pour baisser pavillon définitivement. Le score s’inversa et prit même des allures « des mauvais jours ».

Perdre contre un tel adversaire, invaincu, habitué de la Ligue et ambitieux cette saison, n’est pas dramatique en soit. Toutefois il faudra rester vigilant pour toujours prester avec la mentalité « Tchalou » et le jeu qui va avec…

Rendez-vous à la mer d’Oostende le WE prochain !

Le replay du match