Zoom: Tchalou – Aubel

Highlights

 

Irrésistibles… championnes !!!!

Par ce dimanche après-midi de mars, nos « Tchalou’s girls » s’étaient préparées – sportivement – à aborder avec sérieux cet ultime match « at home ».

Pour partager un moment avec leurs supporters qu’on prédisait fort nombreux.

Mais surtout pour confirmer leur statut de leader et affronter Aubel, longtemps notre dauphin au classement cette saison.

Mais bien avant ce début de rencontre dominicale, c’est « à distance » et en primeur que nos Chapelloises vécurent des minutes bien palpitantes.   Une « fièvre du samedi soir » qui s’empara graduellement de la toile et des réseaux…  Par le biais du LiveScore qui donna, dès samedi en cours de soirée, Haasrode comme laissant échapper 1 point à Namur…   Alea jacta est !  Le titre de Ligue B était joué, Tchalou coiffait les lauriers !  Ligue A nous voilà !

Historique, grandiose, merveilleux, etc, etc, …

Titre par procuration ?  Non, certainement pas. Car ce viatique impressionnant de 10 points d’avance, les Tchalou’s girls ne le doivent à personne. Elles ont été le chercher pendant 19 rencontres, avec abnégation et conviction. Parfois souffrance.

C’est donc l’esprit libre, le cœur léger et empreint de joie que tout le groupe s’est retrouvé ce dimanche pour un vingtième épisode.  Les accolades, les embrassades – et mêmes certaines larmes – se faisaient voir ça et là aux 4 coins de la salle, 2 heures avant le match.    Qu’il était bon de partager ce moment privilégié « entre nous », avant l’envahissement de la salle !

Car à l’entame du match, les tribunes étaient, comme prévu, fournies. Les affiliés (dont une multitude de jeunes), les supporters et sympathisants « Tchalou » étaient dignement représentés. Pour une communion avec l’équipe phare de notre club qui en fit espérer (ou rêver) plus d’un cette saison.

Mais bien que déchargées du poids du titre, nos joueuses locales ont tenu à rendre une copie sérieuse et offrir à leurs plus fidèles suiveurs une rencontre de gala.  3-0 !

Et à la lecture des scores intermédiaires, sans appel, force est de constater que les « roses » étaient affutées et l’esprit dégagé de toute pression. Ce qui les a rendu très souvent cette saison comme irrésistibles en pareil cas.

Irrésistibles… et championnes !

Elles l’ont fait !

La fête pouvait commencer !  Elle fut belle. Elle fut conviviale. Elle fut bien préparée. A l’image de toute la saison.

Le genre de soirée qu’on n’oubliera pas de sitôt.  Car, toute réflexion faite, dans une carrière ou dans une vie (de supporters), les montées en Ligue A ne se fêtent pas tous les jours.

Enjoy it !